Explications permis

Permis Automobile (B)
Le permis de conduire de la catégorie B permet la conduite de tous les véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Pour s’inscrire au permis B, il faut être âgé de 16 ans minimum. Pour vous présenter à l’examen pratique, vous devez avoir 18 ans à la date de l’examen pratique et obtenu l’épreuve théorique (le code).

Conduite Accompagnée (AAC)
Mise en place par l’État dans les années 90, la conduite accompagnée est aujourd’hui une formation incontournable pour les jeunes qui veulent acquérir leur permis. Cette approche pédagogique permet d’acquérir de l’expérience de conduite avant d’obtenir le permis de conduire (permis B). Il faut avoir 15 ans minimum pour enregistrer le dossier en préfecture. La formation pratique est de 20 heures minimum obligatoire (hors évaluation) et le code doit obligatoirement être obtenu par l’élève avant de pouvoir démarrer sa période de conduite accompagnée. Pendant cette période de minimum un an et de maximum 3 ans, l’élève doit conduire au minimum 3000 km avec un accompagnateur;le passage de l’examen peut se faire dès l’âge de 17 ans ½.

Les 5 avantages de la conduite accompagnée :

  • La conduite accompagnée augmente vos chances de réussite à l’examen (74 % de chance de réussite pour l’apprentissage anticipée contre 55 % pour la filière traditionnelle)
  • La conduite accompagnée peut vous permettre de réduire le coût de la formation. Elle est généralement moins onéreuse que la filière traditionnelle.
  • La conduite accompagnée diminue le risque d’accident. Les jeunes conducteurs issus de la conduite accompagnée ont moins d’accidents que ceux issus de la filière classique
  • La conduite accompagnée peut réduire le coût de votre assurance. De nombreuses compagnies d’assurance proposent des premiers contrats jeunes conducteurs à des prix avantageux.
  • La conduite accompagnée réduit le durée de la période probatoire du permis : celle-ci passe à 2 ans au lieu de 3 ans pour la filière classique.

 La conduite supervisée ( CS) :

La conduite supervisée a été créée (dans le cadre de la réforme du permis de conduire lancée en 2009 par le CISR et les pouvoirs publics dans le but de rendre le permis plus court et plus accessible, moins cher et plus sûr) pour proposer une alternative plus souple à l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC). C’est une période de conduite accompagnée où l’élève va pouvoir acquérir de l’expérience de conduite avec un accompagnateur, avant de passer ou repasser l’examen.

On peut choisir la conduite supervisée  soit au moment de l’inscription à l’auto école soit après un échec à l’examen. Il faut être âgé au moins de 18 ans et avoir l’accord de l’assurance.La formation pratique est de 20 heures minimum et l’élève doit obligatoirement obtenir son code pour faire sa conduite supervisée.

La conduite supervisée se fait avec un accompagnateur pendant une durée d’environ 3 mois  et parcourir environ 1000 kms.

Les avantages de la conduite supervisée :

  • Acquérir à moindre coût de l’expérience en complétant sa formation initiale et en cas d’échec à l’examen pratique d’améliorer ses acquis avant de le repasser.
  • D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen : 74 % de chances de l’obtenir contre 55 % par la filière traditionnelle.

A savoir : la durée de la période probatoire est de 3 ans comme pour la filière classique.

Que ça soit pour la conduite accompagnée ou la conduite supervisée, l’accompagnateur doit avoir son permis depuis au moins 5 ans sans interruption, avoir obtenu  l’accord de son assurance et être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite. Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, même en dehors du cadre familial.